Bouira, festival «lire en fête» ; un espace de lecture pour les enfants

La 8éme édition du festival «lire en fête» se tient au niveau de la bibliothèque principale de lecture publique Rabah Saidani de la ville de Bouira. Cette activité, destinée aux élèves scolarisés, se veut un espace de lecture, de culture et d’émulation pour les potaches en vacances, pour quinze jours, depuis le 15 mars courant.

Alors que les 05 premières éditions se sont déroulées au niveau de la maison de la culture Ali Zamoum, les trois dernières ont été domiciliées au niveau de la bibliothèque Rabah Saidani. Cet établissement culturel public dispose de 12 000 titres et compte 1 000 adhérents.  «12 ateliers, dont un pour les sourds-muets, un autre pour les langues (tamazight, arabe, français, anglais et espagnol), en plus de celui réservé à la lecture et aux concours, sont les principales activités de ce festival » nous a affirmé Madame Hocini Nassima, directrice de la bibliothèque.

Les élèves,  en vacances scolaires, apprennent à lire, à écrire, à dessiner dans un espace de loisirs et de détente non contraignant, contrairement aux activités scolaires. Cette édition a vu de nombreuses associations, issues d’autres wilayas du pays comme Alger, sidi Belabbas, Bejaïa, Chlef, participer à l’animation.

Dans le but de rapprocher ces activités des écoliers qui ne peuvent se déplacer au chef-lieu de wilaya, un bibliobus est allée sillonner les agglomérations et les localités des communes les plus éloignées et isolées telles que Lesnam, Adjiba, Dirah, Lakhdaria, Bordj Okhris … Les objectifs de ce festival sont de «faire aimer la lecture, rapprocher l’enfant du livre» nous a affirmé la directrice de la bibliothèque, responsable de cette manifestation culturelle.

A l’heure où la lecture devient une activité de plus en plus rare en Algérie, de telles initiatives sont les bienvenues à condition qu’elles se multiplient et soient encadrées et suivies par des adultes. Ces derniers doivent être connaisseurs et spécialistes en la matière et surtout en animation car, ne pouvant être sans arrêt derrière un lecteur, il s’agit d’abord de faire aimer la lecture.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :