Bouira, une production de 32 barils de pétrole par jour

Plusieurs gisements de pétrole ont commencé leur production au niveau de la commune de Dirah une cinquantaine de kilomètres au sud de Bouira. Ces puits, découverts vers les années 40, ont vu leur exploitation optimale à chaque fois différée. Pour le moment, plusieurs puits de pétrole réunis ne produisent que 32 barils de l’or noir par jour. Lors de sa dernière visite sur le site de production, le ministre de l’énergie, a déclaré instruire la société de SONATRACH pour qu’elle installe des équipements plus adéquats et plus performants. Il est vrai que pour l’instant, nous ne voyons à l’œuvre que les fameuses pompes à balancier ou « barriques » avec leurs grands bras tourner en l’air dans un mouvement de rotation/translation. Des équipements plus modernes et peut être une plateforme pétrolière et une bas-vie seront implantées à l’avenir. Mais cela dépendra de l’importance des réserves énergétique que l’on trouvera sur place. Si les gisements de pétrole en question ont une durée de vie très longue et peuvent produire de grandes quantités de pétrole à long terme, un lourd investissement est à prévoir avec les équipements performants appropriés si toutefois, l’Algérie garde le cap sur les énergies fossiles au lieu de diriger, comment c’est la tendance mondiale actuellement, sa stratégie vers les énergies nouvelles, propres et dites renouvelables comme l’énergie solaire et/ou éolienne. 
                                                                                                 Slimane Chabane 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :