Histoire de la Guerre de libération : l’historien Gilbert Meynier n’est plus

L’historien français et un des spécialistes de l’histoire de l’Algérie, Gilbert Meynier n’est plus. Il est décédé, ce mercredi 13 décembre, à l’âge de 75 ans. C’est ce qu’a annoncé l’un de ses amis, le prêtre français de l’archidiocèse de Lyon, Christian Delorme, dans un message adressé à toutes les connaissances de l’historien et sa famille.

« Quelle nouvelle, en effet, qui surgit dans nos univers personnels comme une décharge de foudre ! Nous sommes comme pétrifiés. Nous n’avons pas eu le temps de réaliser que nous étions amputés de la présence de Pierrette, et Gilbert nous fausse compagnie à son tour ! », écrit le religieux, en rappelant que l’historien avait perdu, il y a seulement quelques jours (au début du mois de Novembre dernier) sa femme Pierrette.

« Ses enfants et petits-enfants, ses amis les plus proches ne peuvent qu’être abasourdis et accablés. On pense à eux évidemment très forts. (…) Nous étions cependant nombreux à nous demander : « Comment va-t-il pouvoir vivre maintenant? Peut-on imaginer Gilbert sans Pierrette ? ». Or voilà que Gilbert a suivi Pierrette. Mort d’amour davantage que du cancer… Désirait-il autre chose ? Pouvions-nous désirer autre chose pour lui ? Impossible de répondre, bien entendu ! », ajoute encore, en décrivant Gilbert Meynier comme étant « un homme également infiniment généreux, un homme de bien qui tire sa révérence ».

« Un grand historien, dont l’œuvre consacrée aux Algériens et à l’Algérie s’avère d’une richesse immense, unique, inégalée. Les hommes et femmes d’Algérie et de France n’ont pas encore pris toute la mesure de cette œuvre, mais je suis convaincu que viendra le temps où ils lui en seront infiniment gré, et de façon durable », enchaine Christian Delorme.

Né en 1942 à Lyon, en France, Gilbert Meynier était un infatigable chercheur en histoire contemporaine. Il est connu en Algérie, d’abord par son enseignement à l’université de Constantine (1968-1970) et ensuite par ses travaux sur l’histoire de la guerre de libération. Parmi ses ouvrages les plus importants sur l’histoire de l’Algérie, il y a « Le FLN, document et histoire 1954-1962 (Fayard 2004) », réalisé en collaboration avec l’historien Mohammed Harbi et « Algérie dans l’histoire pour ceux de là-bas et d’ici, du Néolithique à nos jours ».

Massinissa Ikhlef

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :