Journée diabétique à Boumerdès Le bébé diabétique en évolution continue

Longuement oublié dans les débats et journées scientifique, le diabète du bébé a été le thème le plus traité par les participants à la journée d’étude sur cette maladie chronique organisée à Boumerdès. L’association des diabétiques de Boumerdès (ADWB) a invité plusieurs spécialistes et professeurs d’établissements hospitaliers du pays pour débattre de la maladie qui ravage près de 1, 8 millions d’Algériens. Selon le Pr Lacète Farida du CHU Parney, près de 5% des malades sont des nouveaux nés. « On recense quotidiennement près de deux naissances diabétiques de type 1 », a-t-elle affirmé. Près de 3000 nouveaux cas d’enfants diabétiques sont enregistrés annuellement dans le pays. Le nombre ne cesse d’augmenter et risque de constituer un danger pour la santé publique. Les causes de cette augmentation sont entre autres les facteurs héréditaires et le changement des habitudes alimentaires chez les familles Algériens notamment depuis les années 2000. Le drame, pour cet intervenant, est que les nouveaux nés diabétiques ne sont pas pris en charge convenablement. Les diabétiques en cet âge, selon le professeur,  nécessitent des pompes et des consommables qui sont souvent hors de portée en raison de leurs chertés. Par ailleurs, des participants ont mis en exergue le côté éducation diabétique afin d’accompagner les malades. La diététique en est encore un autre moyen pour réduire les risques de complication de cette maladie qui pourrait alourdir le taux de morbidité autant que chez l’enfant que l’adulte. Sur un autre plan, le président de l’association M.Mokri Mohamed, a précisé que les diabétiques traversent une période difficile en raison des modifications survenues au niveau de la caisse nationale de la sécurité sociale qui, selon lui, réclame le remboursement des bandelettes de glycémie avec effet rétroactif et ce depuis 2015.

Youcef  Zitouni

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :