Sa première réunion aura lieu à Tanger fin 2018 : Naissance du réseau des partis démocratique nord-africain

L’instance maghrébine de débat initiée par le RCD s’élargit. Elle compte désormais Onze membres, dont deux autres partis algérien, en l’occurrence Talaie El Houriyet de Ali Benflis et le Front El Moustaqbel de Abdelaziz Belaïd.

L’adhésion de ces membres a eu lieu à l’occasion de la première réunion de l’instance, tenue les 14 et 15 avril à Monastir en Tunisie. Les participants ont donné naissance, à cette occasion, au Réseau des partis démocratiques d’Afrique du Nord.

Selon la déclaration signée par ces partis politiques, il s’agit « d’une haute instance temporaire pour coordonner (entre les différentes formations) qui sera composée des dirigeants des partis participant à la réunion de Monastir ».

Les signataires, dont des représentants de Mauritanie et de Libye, définissent les axes de leurs actions communes qui s’inscriront dans la continuité de la déclaration de Tanger (Maroc) en avril 1958.

« Les liens géographiques, historiques et civilisationnels entre les peuples de l’Afrique du Nord imposent la coopération économique, politique, culturelle et régionale. Ils imposent également la coordination entre leurs positions solidaires par rapports aux questions justes », lit-on dans cette déclaration.

« Le terrorisme, l’extrémisme et le mélange entre la religion et la politique ainsi que la circulation anarchique des armes constituent une véritable menace dans la région et nos sociétés », écrivent-ils.

Selon le document, les participants se sont entendus sur l’organisation des rencontres annuelles. Le premier rendez-vous aura lieu à Tanger au Maroc à la fin de l’année en cours.

Massinissa Ikhlef 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :